Béatrice Vessiller



  1. Mot de fin de la dernière séance du conseil général du rhône

    Une dernière fois, c’est forcément émouvant. Quand c’est la dernière séance d’un mandat électif, ça l’est d’autant plus, puisque le Département tel que nous le connaissons n’existera plus dans quelques jours. C’est la fin d’une histoire, même si pour Madame Poncet et moi-même, nous ne l’avons vécu que trois ans et demi. M. Buna est, lui, un élu plus historique… Je tenais à vous dire, chers collègues, que ce fut une expérience tout à fait remarquable, l’accueil dans l’assemblée, l’accueil par les services , la nature des politiques menées. Et en dépit de nos désaccords sur certains dossiers, je retiens aussi, comme vous ‘avez dit M. mercier,  que\ » si tout est politique, la politique n’est pas tout\ » et nous saluons les relations et la qualité du dialogue que nous avons toujours pu avoir. La réforme territoriale engagée avec la loi MAPTAM de janvier 2014 prend corps au 1er janvier 2015 avec la création de la Métropole et l’avènement du Nouveau Rhône qui sera un département de 400 000 habitants « amputé » de sa ville centre, composé de 13 nouveaux cantons, qui n’ont pas de continuité territoriale entre l’est et le sud-est et qui percevra 75M€/an de la Métropole comme nous venons de le voir. Nous ne referons pas le débat de la création de la Métropole (simplification du mille feuilles, cohérence des politiques publiques même si de nombreuses réserves demeurent encore) mais la question qui découle de la création de la Métropole est bien celle de l’avenir du Département. Ou plutôt, des départements et, en particulier le Nouveau Rhône, ont-ils un avenir ? …

    Lire la suite
  2. Bilan du Plan départemental d’insertion 2013 et perspectives

    Merci pour le rapport 2013 à M. De Lavernée ainsi qu’à la direction de l’insertion et aux équipes des CLi,  qui, en MDR, font un travail remarquable au plus près des allocataires et dans un grand souci d’équité de traitement et de réponses aux situations personnelles. Merci à notre collègue  VP De Lavernée de prévoir d’ici la fin de l’année, une réunion de chaque CLI pour faire un bilan global de la politique locale de l’insertion avec les acquis et les perspectives pour les futurs acteurs. …

    Lire la suite
  3. Des aides au logement qui baissent

    Madame la présidente, mes chers collègues Merci, M. le vice-président, ainsi que les services, pour ce rapport synthétique, clair et intéressant du travail effectué en 2013 et des propositions 2014 en matière de logement. Permettez moi quelques remarques sur la politique du logement présentée dans ce rapport et sur les différentes aides allouées. …

    Lire la suite
  4. Garantir le non recours aux droits plutot que d’instaurer un controle des allocataires RSA

    Madame la présidente, chers collègues Je tiens tout d’abord à remercier M. De Lavernée et la direction de l‘insertion pour le travail mené avec les CLI, les opérateurs et les présidents de CLI, tout cela dans un cadre financier contraint qui donne peu de marges de manœuvre. Néanmoins, je salue le professionnalisme, y compris dans le souci d’évaluation de la politique, du dialogue avec les élus concernés, ainsi que de l’amélioration des dispositifs. A ce titre,  la participation des usagers aux instances mise en place en 2013 est un bon exemple d’une évolution intéressante. …

    Lire la suite
  5. En route pour la Métropolisation

      Politique départementale dans les Maisons du Rhône   Quelques mots seulement sur ce rapport : il est certes intéressant, en donnant des principes sur les objectifs que l’on peut que partager comme « Une action locale à affirmer » ou « Une proximité à adapter ». il nous paraît poser un cadre, mais il est incomplet sur les moyens d’atteindre les objectifs affirmés. Où l’on peut craindre que le souci de « rationalisation et  d’amélioration de la gestion » ne se traduisent surtout par des réductions de moyens humains et une pression accrue sur les agents qui sont justement dans la proximité recherchée alors même qu’ils sont conduits à intervenir sur des territoires plus étendues. …

    Lire la suite
  6. Un nouveau Rhône sans réelle concertation

    Madame la présidente, Monsieur le Préfet, chers collègues La loi a modifié le mode de scrutin pour les futures élections cantonales, et conduira à élire un binôme homme-femme dans les nouveaux cantons. Certes, ce type scrutin permettra l’indispensable parité des assemblées départementales, où siègent encore aujourd’hui en moyenne 87% d’hommes et donc seulement 13% de femmes, et dans le Rhône, 18% ( ?). Néanmoins, ce scrutin, qui reste un scrutin majoritaire exclura une juste représentation des autres forces, dont les écologistes. Evidemment, un autre choix de scrutin, celui de la proportionnelle, aurait permis de garantir à la fois la parité et la pluralité politique. Rappelons que les écologistes sont pour le scrutin proportionnel aux élections locales, et que le PS s’était engagé à soutenir cette proposition dans l’accord de mandature PS-EELV avant les présidentielles : un renoncement de plus du gouvernement…Nous le regrettons car la proportionnelle qui aurait pu être calquée sur le modèle des régions, aurait permis non seulement d’assurer une meilleure représentativité politique, mais aussi de sortir de la logique « notabiliaire », reconnaissons-le, pour inscrire les actions dans le seul intérêt départemental. …

    Lire la suite